Les écouteurs (ou encore oreillettes) sont fournis d’office lors de l’achat de smartphone. Pensés à l’origine en kit mainslibres pour communiquer, ils n’ont pas été travaillés pour apporter une qualité de son et encore moins pour respecter une écoute saine de la musique. Il est alors nécessaire d’investir. Les fabricants de smartphones privilégient l’image au son. Que faut-il choisir ? Casque ou écouteurs de qualité ?

Le smartphone : le média musique après l’ordinateur pour écouter de la musique

Près d’un français sur 2 âgé de 15 ans et plus utilise l’ordinateur ou le smartphone pour écoute de la musique.
Une proportion qui dépend fortement de l’âge car près de 8 jeunes sur 10 âgés entre 15 et 18 ans utilise en premier leur téléphone et 91% l’utilise au total.

Les écouteurs (ou oreillettes) largement utilisés

Les 15 – 17 ans utilisent principalement leurs écouteurs à hauteur de 65%. Majoritairement les oreillettes fournies avec leur smartphone. La raison évoquée est avant tout financière.

L’inconvénient des écouteurs fournis avec le smartphone, c’est qu’ils n’ont pas été conçus pour l’usage d’une écoute prolongée de la musique. Il s’agissait de permettre aux utilisateurs de communiquer en tout lieu.

Les investissements en recherche et développement sont avant tout orientés vers la qualité de l’image que ce soit pour réaliser des vidéos ou des photos et pouvoir les poster rapidement sur les réseaux sociaux.

Toutefois, les jeunes écoutent la musique dans la rue et dans les transports en commun. Le bruit environnant, non filtré par les écouteurs, les pousse à augmenter le volume pour entendre. Et ils écoutent la musique plus de 2 heures par jour comprenant les délais de transport pour certains.

Aussi, avec l’utilisation de ces écouteurs, le facteur de risque pour l’oreille est vraiment présent. Outre le risque de troubles de l’audition, cette pratique d’écoute questionne aussi la fatigabilité de l’oreille et par voie de conséquence, la disponibilité mentale des jeunes.

La dose d’exposition sur la journée est alors à considérer et les modes d’écoute de la musique représentent l’une des variables à modifier pour améliorer l’équilibre général de santé des jeunes.

Aux écouteurs, il serait préférable pour l’oreille de privilégier les casques couvrants, les casques audio HI-Fi ou Studio (casques circumaural). Les coques ont l’avantage de filtrer a minima le bruit extérieur et les coussins de recouvrir les pavillons en offrant un semblant d’hermétisme. Autre avantage du casque, la pression acoustique n’est pas impulsée directement à l’intérieur du conduit auditif.

MAIS…

Les systèmes de ‘Noise Cancelling’ (réduction de bruit) rencontrent un succès grandissant et vont changer la donne. Ils améliorent le confort d’écoute des utilisateurs en supprimant tous les bruits parasites provenant de l’extérieur. Les écouteurs équipés de réducteur de bruit sont également dotés de différents embouts qui s’adaptent mieux au conduit auditif de chacun.

Ces matériels donnent accès à un son immersif sans avoir à mettre le volume à son maximum. Dotés pour certains de doubles microphones, il devient même possible de prendre les appels. Enfin, la connexion est réalisée en bluetooth.

Les écouteurs à réduction de bruit sont de plus en plus proposés avec un support pour éviter de faire porter le poids de l’écouteur sur le conduit auditif.

Une nouvelle génération d’écouteurs arrive sur le marché avec un son binaural de haute qualité et la possibilité d’enregistrer le son des vidéos en son 3D pour une restitution proche du son naturel !

Mais pour s’équiper de ce type de matériels il faut investir un budget de minimum 180 euros et les meilleurs produits avoisinent les 450 euros en prix publics.

Momentum On Ear Wired / Sennheiser