La JNA aime la musique,  Pas les lendemains qui sifflent…

Concilier plaisirs et santé, c'est possibe ?

Le collectif de l’association JNA, neutre et indépendante gérée par des experts scientifiques et médicaux, lance sa grande campagne de prévention de l’été pour lutter contre les acouphènes. L’une des principales causes de l’apparition de ces troubles de l’audition provient essentiellement des traumatismes sonores aigus ou chroniques suite à écoute de musique. La majorité des cas de survenue de ces symptômes ORL est évitable. Tout au long de l’été, l’association JNA en partenariat avec l’association France Acouphènes rappelle les bonnes pratiques pour le plaisir d’entendre la musique le plus longtemps possible sans les dégâts. Cette campagne nationale de prévention JNA est parrainée par les ministères de la santé et de l’éducation nationale. 
 
 
HARO SUR LES ACOUPHENES CHEZ LES JEUNES : les oreilles des 15 – 24 ans en danger
 
Selon la récente enquête réalisée par l’association JNA dans le cadre de la campagne Journée Nationale de l’Audition de mars 2018, 6 jeunes sur 10 âgés de 15 à 17 ans ont déjà ressenti des sifflements ou bourdonnements dans les oreilles.

27% des 25-34 ans déclarent souffrir d’acouphènes régulièrement ou en permanence et 9% des 15-17 ans annoncent une déficience auditive associée (Source enquête JNA – Ifop Acouphènes et hyperacousie : fléaux du 21e siècle ? »). 
 
Déjà en 2015, 49 % des jeunes âgés de 13 à 25 ans déclaraient avoir déjà ressenti une douleur dans l’oreille, des sifflements ou bourdonnements après expositions sonores (Source enquête JNA – Ipsos 2015 « L’oreille des jeunes est-elle en danger ? »). 
 
Autre information recueillie dans le cadre de l’édition de la campagne JNA en 2017 : ils sont également 42% à annoncer ce type de symptômes après écoute de musique sur leur smartphone (Source enquête JNA – Ifop 2o17 « Smartphones : ami ou ennemi du nos oreilles ? »). 
 
Ces enquêtes montrent également qu’un changement de comportement d’écoute de la musique s’opère après 24 ans. Les 15-24 restent donc la cible à risques élevés de troubles de l’audition évitables.

 

NE PAS ATTENDRE QUE CELA PASSE
 
Selon les indications de l’association JNA, 59% des jeunes attendent que ces symptômes « passent d’eux-mêmes ». Or ce n’est pas toujours le cas. Ils ne sont que 5% à en avoir parlé à leur médecin généraliste et 14% à un médecin ORL. Toutefois, lors de la réalisation de l’enquête JNA « Risques auditifs chez les jeunes : des clés pour agir », ils ont indiqué qu’ils ne savent pas quel médecin est spécialiste des oreilles (Source : Enquête JNA 2015). 
 
L’association JNA en partenariat avec l’association de patients France Acouphènes renouvelle le dispositif d’appels « Allo Conseils » afin de permettre aux jeunes et aux parents d’être renseignés et orientés. Ce disposition d’appel sera ouvert le 21 juin et durant tout l’été. 
 


LES BONNES PRATIQUES 
 
Tout au long de l’été, l’association JNA rappellera les bonnes pratiques pour profiter de la musique et des plaisirs qu’elle procure. Des messages seront régulièrement diffusés sur les réseaux sociaux grâce à la nouvelle mascotte JNA. Ils seront relayés par de nombreux artistes.